INSCRIPTION GRATUITE

    

Date de naissance

    Pas encore membre ?

    Je m'inscris

    Déjà membre ?


    Mot de passe oublié ?

    ou

    Rédiger un commentaire

    Article concerné :

     
    Votre commentaire

    Accueil > Blog > Tranche de vie > Une retraite au temple thaïlandais des moines farangs

    Une retraite au temple thaïlandais des moines farangs

    le 22 janvier 2016    Tranche de vie

    Situé à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de la bruyante métropole thaïlandaise d'Ubon Rachathani, le temple Wat Pah Nanachat accueille dans la plus grande quiétude les visiteurs du monde entier en quête d’un lieu de méditation ou d’un séjour monastique coupé du monde.

    Ici pas d'ordinateur, de connexion internet, de téléphone portable ou d'appareil photo : cet endroit, crée en 1975 par Ajahn Chah, permet aux étrangers qui ne connaissent pas la langue thaïe d'avoir la possibilité d'une formation traditionnelle monastique.
    Aussi, il est entièrement dédié à la méditation.

    Le carrefour de plusieurs nationalités
    Wat Pah Nanachat présente une particularité intéressante pour les occidentaux : il est dirigé par un abbé étranger, et les moines sont pour la plupart étrangers (originaires du Népal, Autriche, Allemagne, Sri Lanka, Malaisie Israël et Thaïlande, Australie, Russie, Philippines et Etats-Unis).

    Une journée au Wat Pah Nanachat
    La cloche du temple sonne tous les jours à 3h du matin.
    À 3h30 commencent les chant et la méditation jusqu'à l'aube. Les moines partent ensuite faire l’aumône dans les villages avoisinants. Les "laymen" (apprentis moines) habillés en blanc, se verront confier la préparation du seul repas de la journée, ayant lieu à 8h, à partir des donations reçues des villageois.
    Le reste de la journée est occupée par les tâches ménagères et la méditation personnelle, ou en groupe dans le sala.

    L'observation des règles bouddhistes
    Paradoxalement c'est dans ce temple dirigé par des étrangers que semble s’appliquer de manière la plus stricte les règles bouddhistes. Même si la traduction en anglais des enseignements et des chants traditionnellement prononcés en pâli semble trahir une certaine souplesse dans l’apprentissage, les moines doivent pourtant s’astreindre à la plus grande simplicité et au plus grand renoncement.

    Les moines et novices résidant au Wat Pah Nanachat sont notament tenus de respecter les huit préceptes bouddhistes traditionnels :

    Les cinq préceptes fondamentaux
    1. Innocuité : ne pas intentionnellement tuer toute créature vivante
    2. Honnêteté : Ne pas voler, ni s'approprier ce qui n'est pas offert
    3. Chasteté : S'abstenir de toute activité sexuelle
    4. Franchise : S'abstenir de toute parole mensongère, injurieuse, malveillante, ou de raconter de ragots
    5. Sobriété : S'abstenir de consommer des boissons enivrantes ou des drogues (il est interdit de fumer partout dans le monastère)

    Les trois préceptes de modération
    1. S’abstenir de manger après midi. La pratique du monastère est de manger un seul repas par jour dans un bol, en une seule séance à huit heures du matin.
    2. Ne pas utiliser de divertissement comme la musique, la danse, les jeux. Renoncer à orner le corps avec des bijoux ou du maquillage. Cela aide à concentrer l'esprit et l'attention vers l'intérieur et le Dhamma.
    3. Ne pas utiliser des lits hauts ou luxueux, ou des sièges trop confortables : cela développe les qualités de l'éveil, la concentration et l'attention dans toutes les postures et les activités tout au long de la journée.

    Prêt à tenter l’aventure ?
    Attention, il est préférable d'avoir eu une expérience préalable de la méditation avant de venir à Wat Pah Nanachat, de préférence une retraite de méditation d'une dizaine de jours qui viendra enrichir votre séjour.
    Les visites et séjours au temple s’organisent par voie postale.

     
    Revenir à la liste
     

    Commentaires (0)

    Soyer le premier à rédiger un commentaire